header3.jpg
Retour du TOP 14 ce week-end pour la 17ème journée de championnat. Le Lou s'est imposé, avec le bonus offensif, face à son voisin clermontois sur le score de 36 à 10. 5 essais : ARNOLD, HARRIS, PENALITE, COUILOUD, CLEMENT. Résultats : Toulon (BO) 43-5 Stade Français, Oyonnax 30-43 Montpellier (BO), Brive (BD) 16-21 Pau, Agen 25-52 Toulouse (BO), Bordeaux (BD) 6-7 Castres, Racing 92 19-13 La Rochelle. A l'issue de la 17ème journée, Montpellier est à la tête du classement suivi du Racing 92 et de La Rochelle. Le Lou remonte à la 6ème place.
Challenge Tête de Lou 2017 J17

Votez pour vos 3 joueurs préférés

7
09-COUILLOUD
5
08-GILL
4
06-PURICELLI
3
07-CRETIN
3
12-REGARD
3
01-BUCKLE
2
04-OOSTHUIZEN
1
14-ARNOLD
1
19-LAMBEY
1
10-HARRIS
1
05-ROODT
0
02-IVALDI
0
03-RIC
0
11-PALISSON
0
13-WULF
0
15-ARMITAGE
0
16-LACOMBE
0
17-CLEMENT
0
18-TUIFUA
0
20-MICHALAK
0
21-COTTE
0
22-BELAN
0
23-GOMEZ KODELA
» Détail du scrutin »
3 Vote(s) restant(s)

jVS by www.joomess.de.

Premiers Regards...

"Au risque de vexer certains puristes, mon premier regard sur le rugby était loin d’être complaisant.

Je gardais l’image de blocs de muscles,  tout en sueur, avec des tronches façon Picasso, oreilles et yeux décollés, arrachés, rescotchés, et dotés d’une conversation se résumant à des borborygmes à la Rocky Balboa.

Avec un peu de recul, il est évident que les interviews de l’époque ne leur rendaient pas honneur : à la sortie du terrain, épuisés et couverts de boue, rafistolés tant bien que mal au sparadrap multicolore et équipés encore de leur protège-dent, les joueurs peinaient à répondre aux questions tellement pointues des journalistes : « Etes-vous déçus d’avoir perdu aujourd’hui ? (...)»

Mes parents aimaient déjà le rugby depuis longtemps. J’avais donc les notions nécessaires pour comprendre un match : le ballon n’est pas rond, ça ne se joue pas au pied (ou alors pour balancer une bonne patate dedans), on avance mais en lançant la baballe en arrière (pas logique hein ? entre nous cette règle m’a toujours troublée… l’idée vient de qui Nom de Zeus ??) , le but ultime étant d’aller s’écraser entre deux poteaux au fin fond du stade pendant que des psychopathes de 120 kilos se jettent sur vous ou vous démontent allégrement les rotules. Ok.

Et puis, ma sœur a commencé à franchement s’y intéresser. Evidemment, je l’ai rapidement soupçonnée de vilaines pensées, surtout qu’à la même époque sortaient les premiers calendriers des Dieux du Stade, qui, il faut bien le dire, ont largement contribué à donner une image plus « appétissante » de ces sportifs de haut niveau et de leur joli petit ballon habilement mis en scène…

Et parce que c’est la famille, un jour arriva ce qui devait arriver : je me suis retrouvée dans les tribunes, sous la pluie, ou encore par -20 °C dans le blizzard. Et force est de constater que peu à peu, je me suis prise au jeu.
Au point d’en arriver à assister à un France / Afrique du Sud au stade de Gerland, enceinte jusqu’aux yeux, à brailler comme une damnée et à menacer l’arbitre de toutes sortes de supplices que, je jure, plus jamais je n’évoquerais …

Par la suite, j’ai fait un peu comme tout le monde. J’ai vibré à l’unisson avec l’équipe de France, avancé fièrement à leurs côtés face aux Maoris et à leur impressionnant Haka. Haka que je pratique désormais régulièrement quand les enfants refusent de ranger leur chambre ou de mettre la table, je vous le recommande : effrayant et jubilatoire.

Alors je ne disculpe pas ma soeur de ses pensées inavouables. Parce que bon, amour du sport certes mais je suis certaine qu’elle profite quand même des mêlées pour faire un classement des plus beaux postérieurs masculins du monde*…

« Un sport de voyou pratiqué par des gentlemen ». Cette citation, elle n’est pas de moi, évidemment mais bon, elle fait classe dans un premier édito. L’époque veut qu’on ait redoré le blason du rugby. Aujourd’hui il est de bon ton de vanter son appartenance à ce sport, de dire que l’on y a inscrit ses enfants etc. Pourquoi? Le rugby véhicule des valeurs rassurantes, loin des revendications en tout genre, des bouderies, des violences gratuites. Voir ces grands gaillards se relever encore et toujours, et obéir comme des écoliers à un arbitre qui fait la moitié de leur ombre, je trouve ça réconfortant.

Nous avons même réussi à convertir mini loulou, fils de moi-même, qui maintenant, accompagne sa tante dans les gradins, se geler à la place de sa frileuse de mère, habiller comme Jeanne Mas en rouge et noir et en criant toutes sortes de slogans rimant avec ouhouhou…

Si aujourd’hui donc, il est de bon ton d’aimer et de soutenir le rugby, il y a cependant toujours eu des supporters fidèles qui n’ont pas attendu que la « tendance » mette ce sport en avant pour défendre les couleurs de leur club.  Et si j’ai bien compris, chère soeur aux motivations douteuses, ce site leur est quelque part aussi dédié.

Alors, bonne continuation à tous et toutes.

PS : si jamais y a un calendrier, n’hésitez pas, j’ai un Pola, je peux me lancer dans la photo ^^ suis même prête à embrasser la carrière de photographe (ou tout autre individu divinement musclé)…"

Little Sister

* pas faux :-) (Ndlr)

mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Copyright © 2018 Les Lougdunums - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public