header4.jpg
TOP 14. 9ème journée ce week-end du 3 et 4 novembre. Le Lou Rugby s'impose sur le score de 41 à 6, avec le bonus offensif, face au Stade Français ce dimanche 4 novembre. 5 ESSAIS: ARNOLD, BUCKLE, NGATAI, NAKAITACI, ESSAI DE PENALITE. Résultats: Grenoble 27-27 Clermont, Castres (BO) 37-10 Pau, Toulon 26-16 Perpignan, La Rochelle 33-29 Agen (BD), Toulouse (BO) 40-0 Bordeaux, Montpellier 13-27 Racing 92. A l'issue de la 9ème journée, le Lou est 4ème, Clermont est en tête suivi de Toulouse et du Stade Français.
Challenge Tête de Lou 2018-2019 J9

Votez pour vos 3 joueurs préférés!

» Détail du scrutin »
Le vote a déjà été clôturé ! Il s'est terminé le dimanche, 11.novembre 2018 (23:59).

jVS by www.joomess.de.

Oui 9...

En mêlée… 2 mots qui pourraient tout aussi bien tenir en un seul : emmêlée! La sueur froide me guette à l’idée de démêler tout ça… Mais bon, allez, on y va !

Comme vous avez pu le constater,  de nouvelles règles ont été mises en place depuis le début de la saison 2013 dans le but de sécuriser les joueurs (en limitant l’impact) et diminuer le nombre de mêlées à rejouer.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, petits rappels :

-> Une mêlée sanctionne une faute mineure, telle que l’en-avant, un renvoi tapé directement en touche, un ballon devenu injouable,  un ballon introduit et aplati par une équipe dans son propre en-but etc… La liste est cependant loin d’être exhaustive…

-> Lorsqu’une mêlée est ordonnée par l’arbitre, ce dernier marque au pied l’emplacement où elle se déroulera.

-> Les 2 équipes se mettent ensuite en formation de la manière suivante :

  • Une première ligne est composée de 3 joueurs (les 2 piliers encadrant le talonneur). Soit les joueurs avec le numéro 1, 2 et 3 dans le dos (jusque-là je n’ai perdu personne normalement..).
  • Une seconde ligne, constituée de 2 joueurs, vient se positionner derrière, un genou au sol. Soit les joueurs portant les numéros  4 et 5 dans le dos (d’une logique implacable jusqu’à maintenant…).
  • La troisième ligne constituée des joueurs 6, 7 et 8 vient compléter la mêlée pour soutenir l’effort de leurs coéquipiers. Chaque troisième ligne aile (6 et 7) se lie à un joueur de seconde ligne par le côté, le troisième ligne centre (n°8) positionne sa tête entre les 2 secondes lignes et pousse derrière eux.

 

melee-rugby

L’arbitre peut alors annoncer les commandements :

  • Flexion! (Crouch! en anglais).Les deux premières lignes, face à face, fléchissent et s’approchent en intercalant leurs têtes, une sur deux. Les joueurs de la troisième ligne (le 6, le 7 et le 8) se positionnent.
  • Liez! (Bind!). Les quatre piliers doivent s’accrocher sans se prendre au bras  et sans tirer leur adversaire vers le bas. Ils devront conserver cette liaison jusqu’à la fin de la mêlée.
  • Jeu ! (Set!). Les premières lignes s’engagent complètement. La mêlée est formée et doit se stabiliser. Aucune équipe ne doit pousser tant que le ballon n’est pas introduit. Comme on peut le remarquer, le bouleversement se situe dans l’obligation faite aux piliers de se lier avant l’entrée, ce qui a pour effet de réduire la force à l’impact (de 25% d’après certaines études). Et donc de protéger davantage les joueurs contre des blessures et traumatismes.
  • Oui 9! (Yes, 9!). Le demi de mêlée peut introduire, sans retard, le ballon au milieu de la mêlée. Le milieu se juge sur la ligne de contact des deux packs, au niveau des épaules.

Le talonneur, un pilier, voire même la poussée (droite) vont ensuite permettre à une équipe de gagner le ballon.

La mêlée sera terminée lorsque le ballon sortira obligatoirement, à minima, derrière les pieds des piliers, en général par les pieds du numéro 8. Mais, la mêlée est également finie lorsque le 8 ou le 9 se saisissent du ballon. Toucher le ballon ne suffit pas.

Cependant, comme tous les supporters l’ont constaté, les résultats attendus ne sont pas visibles. Pourquoi ?

Tout d’abord, en France, la mêlée est culturellement un moment de combat privilégié des premières lignes. Toutes les équipes connaissent le fameux dicton britannique : « No scrum, no win » (pas de mêlée, pas de victoire).

Partant de ce principe, tous les moyens sont bons alors pour déstabiliser la mêlée adverse : tirage de maillot, poussée en travers, poussée anticipée, entraîner son adversaire vers le bas ou vers le haut pour obtenir une pénalité… Si on ajoute un terrain glissant (favorisant les pertes d’appuis), un manque de synchronisation de la poussée, ou simplement des commandements mal entendus, nous pouvons facilement comprendre qu’une mêlée ne se déroule pas normalement.

Et ce n’est pas fini ! Depuis cette année, il y a le fameux « Oui, 9!», qui n’est pas, il faut le dire, la meilleure invention de l’IRB.

En effet, l’arbitre doit annoncer ce commandement lorsqu’il juge la mêlée stable. Or, au-delà du fait qu’un bon nombre d’arbitres n’a jamais joué en première ligne pour en comprendre toutes les finesses, le législateur du rugby demande aux deux packs, sous tension, pesant en moyenne 900 Kg chacun (celui du Lou, contre Mont-de Marsan pesait 897Kg), et commandés simultanément par 16 cerveaux, d’être en mesure de rester immobiles au contact !!  Ça ne fonctionne pas vraiment !

Pour conclure, si nous ajoutons que, dans certain cas, après l’écroulement d’une mêlée, aucun des participants (en toute honnêteté) ne sait pourquoi la mêlée est tombée, ce cas n’est donc pas prêt d’être résolu! Nous, supporters, n’avons pas fini de penser que l’arbitre s’est encore trompé de décision et surtout, nous ne sommes pas encore près d’assister à de belles mêlées, propres, loyales et disputées… A moins que le législateur ne les supprime du règlement …

Mais ceci serait une autre histoire…

En-avant ... toutes!

Un premier point important pour comprendre l'en-avant et la passe du même nom : trouver l'avant de l'arrière!

Donc je regarde vers les poteaux de mes adversaires, je tends le bras vers eux et je mets le doigt...devant. J'ai donc mes propres poteaux dans mon dos. Sans me retourner, je tends mon bras vers eux et je mets le doigt...derrière.

Une fois ces vérifications faites, on peut commencer :-)


La définition de l’en-avant

Il y a en avant :
- lorsqu’un joueur perd la possession du ballon qui poursuit sa course vers l'avant,

- ou lorsque le ballon touche la main ou le bras, poursuit sa course vers l'avant, touche le sol ou un autre joueur sans que le joueur d’origine ne puisse le rattraper.

A noter : il n’y a pas d’en-avant si un joueur  « contre » le ballon lorsqu’un adversaire le botte.


En résumé

Si je perds ou si je touche le ballon et que celui-ci file vers l'avant sans que je puisse le rattraper : en-avant !

 Je perds le ballon, il tombe vers l'arrière et rebondit vers l'avant : pas d'en-avant !

 Source: L'Equipe

La passe en avant

Pour la passe en-avant, c'est plus simple : si le ballon, lors de la passe, prend la direction de l'avant : en-avant.
Ce n'est pas la position du joueur qui reçoit le ballon qui compte mais bien la course du ballon. 

Source : Poupard & Béka

Les conséquences de l’en-avant au niveau du jeu? 

On entendra bien entendu les très connus « mets y de la colle (on est lyonnais non ??), enlève tes moufles, achète toi des mains… » pour ne citer qu’eux. Ca, c'est la sanction du public :-)

L’arbitre, quant à lui, va sanctionner cette faute de manière différente, si elle est involontaire, ou volontaire.

-> En-avant ou passe en avant involontaire (cas le plus fréquent). Une mêlée ordonnée sera accordée à l’endroit de la faute (jamais à moins de 5 m de la touche ou d'un en-but). 

-> En-avant ou passe en avant volontaire (adversaire qui tape avec la main dans le ballon). Une pénalité sera accordée à l’endroit de la faute. 

A noter : sur un en-avant, si un partenaire placé devant moi au moment de l'en-avant récupère le ballon et empêche l'adversaire de profiter de ma faute, il y a faute de hors-jeu et pénalité contre mon équipe. 

Marine

Prénom ? Marine

Age (ou si tu préfères, es-tu plus proche du traitement pour l’acné ou de l’antiride) ? Un quart de siècle avec une âme d’enfant!

Comment es-tu venue au Rugby (interdiction de me répondre : à vélo, à pied, en train, en avion et en voiture ndlr) ? Et depuis combien de temps ?
Alors le rugby au départ c’est une histoire de famille. Mon père est fan, et depuis toute petite je regarde les matchs avec lui, en plus d’avoir eu la chance d’aller au stade de France il y a des années de cela. Mon frère a pris le virus et joue lui aussi depuis tout petit. Pourquoi plus particulièrement le LOU alors? Et bien car je suis lyonnaise tout simplement ! Certaines mauvaises langues diront que j’ai d’autres intérêts… si vous voyez ce que je veux dire! En effet, être la conjointe d’un des  « petits LOU »  n’est pas des moindres. Alors voilà, fan du LOU depuis 7 ans...

 Qu’est-ce qui te plaît dans ce sport ? Ce qui me plaît ce sont les valeurs que véhicule ce sport : simplicité, respect, rencontre … quoique, attention, tout ça se perd de plus en plus!

Et au Lou ? Les vrais supporters…!!!

Un joueur préféré (passé ou présent), en dehors de l’équipe du Lou ? Je n’ai pas vraiment de joueur préféré mais je me souviendrai toujours de joueurs tel que Titou Lamaison, Emile Ntamak, Bernat-Salle, ou, plus jeune, Yachvili...

Et dans l’équipe du Lou ? Heu… Joker... il risque d’y avoir conflit d’intérêt et on va m’accuser de corruption!

Qu’est-ce qui peut t’agacer dans ce sport ? De mauvais supporters qui ne respectent rien, le fric qui pourrit tout, et surtout l’hypocrisie montante … eh oui, malheureusement!

Si tu avais une baguette magique, que changerais-tu ? Ce début de saison en Top 14,  j’offrirai le petit coup de pouce qui a manqué aux joueurs pour les victoires volées, manquées d’un fil, c’est énervant!

Un dernier mot (après les 346 que compte cet article) ? Eh bien je dirais " persévérance "...

Florane

Prénom ? Florane.

Age (ou si tu préfères, es-tu plus proche du traitement pour l’acné ou de l’antiride) ?
Je vais avoir 25 ans le mois prochain, j’aime à penser que mon traitement pour l’acné ne se terminera jamais, mais honnêtement je commence sérieusement à m’éloigner du bel âge innocent.

Comment es-tu venue au Rugby (interdiction de me répondre : à vélo, à pied, en train, en avion et en voiture ndlr) ? Et depuis combien de temps ?
Je suis venue au rugby de façon très naturelle puisque l’Ovalie est un sport qui se transmet de génération en génération dans ma famille. Toutefois je dirais que j’ai commencé sérieusement à m’y intéresser à l’âge de 12 ans (les hormones étaient sûrement responsables, allez savoir...). Et depuis le rugby ne m’a plus jamais lâchée.

Qu’est-ce qui te plaît dans ce sport ?
Je trouve ce sport très beau.
L’esthétique des déplacements des lignes attaquantes face aux lignes défensives me plait beaucoup. De plus, les rugbymen sont de vrais guerriers sur le terrain, et ça me rassure de voir des hommes forts et sécurisants qui n’ont pas peur des coups.
Enfin, les valeurs de ce sport et notamment le respect sur le terrain me séduisent inévitablement. En résumé ce qui me plait dans ce sport c’est la beauté, la virilité et le respect.

Et au Lou ?
Ma passion pour le Lou s’est développée lorsque je suis allée vivre à Lyon pour mes études post-bac. Je me suis attachée à ce petit club dans une grande ville. A la base je viens du sud de la Bourgogne, et cette partie de la région est très orientée rugby sans toutefois avoir au jour d’aujourd’hui une équipe professionnelle de haut niveau. Le LOU rugby était donc pour moi ma toute première équipe de rugby à supporter se trouvant sur mes terres (ou presque). Je suis donc allée voir plusieurs matchs puis tous, et je suis tombée sous le charme de cette équipe fabuleuse, agréable à voir jouer avec de grands joueurs talentueux tous animés par le désir de gagner.

Un joueur préféré (passé ou présent), en dehors de l’équipe du Lou ?
Depuis mes 12 ans, mon joueur préféré est Jonny Wilkinson. Pour moi il fait partie des meilleurs de sa génération. Il a une grande aisance et intelligence de jeu tout comme une exceptionnelle dextérité dans tout ce qu’il fait. De plus, il a réussi à revenir a son meilleur niveau après une grave blessure qui l’a éloigné des terrains trop longtemps. Il est perfectionniste et travailleur et c’est cela que j’apprécie le plus chez ce joueur : il est bourré de talent mais bosse toujours jusqu’à épuisement. Sur le terrain il n’a jamais un geste méchant pour ses adversaires. Si j’étais un rugbyman, j’aimerais avoir toutes ses qualités.

Et dans l’équipe du Lou ?
C’est une question difficile…
Je dirais Romain Loursac pour plusieurs raisons. Tout d’abord j’aime le fait qu’il détonne au milieu des gros gabarits des rugbymen. Et malgré cette ligne svelte il est très résistant, et c’est un excellent défenseur. D’autre part, son agilité et sa vitesse font de lui un attaquant d’exception, par ailleurs j’apprécie sa vision et son intelligence de jeu. Enfin, c’est un garçon adorable, toujours souriant et présent pour les supporters et journalistes.

Qu’est-ce qui peut t’agacer dans ce sport ?
Les dérives malheureusement inévitables du rugby m’agacent. Un exemple tout récent avec la guerre des mots entre les managers Berbizier et Lhermet, qui ont plongé le match de l’ASM face au Racing Métro dans un climat hostile.
Je déteste aussi les gestes violents et inutiles que l’on voit de plus en plus sur le terrain. Et finalement les « prouesses » extra-sportives de certains joueurs qui me font penser aux dérives du football.

Si tu avais une baguette magique, que changerais-tu ?
Je nationaliserais Jonny Wilkinson… (non en fait je ne le ferais pas parce que j’aime trop cet accent et ce flegme bristish).
Non plus sérieusement je changerai le comité de l’ERC, qui ne compte malheureusement que des vieux bougres qui ne sont pas capables de faire la justice pareillement entre chaque nation. Une justice dans les condamnations serait la bienvenue !

Un dernier mot (après les 717 que compte cet article) ? Le Lou en Top 14 !

Et si on commençait par le début ?

 

Bon, qui dit nouvelle année dit bonnes résolutions à prendre.
Pour ma part, c
ette année, j'ai décidé de me plonger dans les règles "rugbystiques", histoire d'épargner le bras de mon voisin de stade :-)

Connaître et comprendre les règles du rugby représentent un effort important pour beaucoup de monde, du supporter au joueur, à l'entraîneur, aux dirigeants, voire même pour l'arbitre. Pas étonnant quand on sait que les règles du jeu comportent pas moins de 216 pages !!

Donc pas de raison pour nous, supportrices, d'être complexées de ne pas tout maîtriser (voire de ne pas maîtriser grand chose). Cependant on oublie pas sa bonne résolution de l'année et on s'y colle.

Comment faire, donc, pour s'y retrouver?

Ehéhéhé, je sens que je vais commencer l'année par une lapalissade, mais si on commençait tout simplement par le début ? En clair : quels sont les principes de base du rugby ?

Bon, je pense que jusque là je n'ai perdu personne :-)

Le rugby, dès son origine, est un sport de combat "collectif" (si on reprend nos portraits, c'est quelque chose qui nous plaît beaucoup visiblement...). Mais pour qu'il y ait combat, il faut que les adversaires puissent s'opposer : en effet, imaginez donc un combat de boxe où les adversaires ne se croisent jamais? Au delà du combat, l'objectif du rugby est de marquer en avançant dans la continuité, c'est-à- dire que contrairement au football américain par exemple, le jeu continue jusqu'à ce qu'un essai ou un drop soit marqué (sous réserve bien sûr que les équipes ne commettent pas de fautes).

Donc les premières règles du rugby favorisant les face-à-face individuels ou collectifs sont les suivantes :

- afin de favoriser un maximum d'opposition, les passes sont autorisées uniquement vers l'arrière, jamais vers l'avant (sinon nous assisterions à du football américain, australien ou gaëlique!). Seule la passe au pied permet au joueur d'envoyer la balle vers l'avant.

- de plus, pour que les lignes collectives s'affrontent, les joueurs de l'équipe en possession du ballon ne doivent pas se trouver "devant" celui-ci , sous peine d'être dans l'impossibilité de le jouer et se retrouver hors-jeu, c'est-à-dire "en dehors du jeu" (sinon je campe pendant 80 mn sous les poteaux en attendant qu'un de mes coéquipiers m'envoie le ballon pour marquer !). Attention, un hors-jeu n'entraîne pas forcémment une faute, mais toute intervention dans le jeu dans cette position sera sanctionnée (on reviendra sur le hors-jeu dans un autre article car c'est quelque chose d'important mais pas forcément évident à comprendre).

- enfin, pour qu'il y ait continuité dans le jeu, on se doit de faire vivre le ballon et de ne pas le "tuer". Sur ce principe, les joueurs au sol ne doivent donc plus participer au jeu (par exemple, ne pas intervenir sur le ballon lorsqu'on se trouve au sol afin de lui donner un petit "coup de pouce" pour l'envoyer dans son camp...).

En appliquant ces règles, le jeu d'opposition dans la continuité est possible. D'où l'importance aussi de l'arbitre qui est chargé de faire respecter ces règles, sinon ce serait un joyeux chaos (ou pas :-)).

Retenez donc que pour avancer, en s'appuyant sur le collectif, le joueur ne peut que porter, passer ou botter le ballon, et vous avez déjà de quoi regarder un match avec un oeil un peu plus critique (dans le bon et le mauvais sens ma foi).

Alors prêtes?

Par quelle règle commence-t-on?

Fabienne

Prénom ? Fabienne.

Age (ou si tu préfères, es-tu plus proche du traitement pour l’acné ou de l’antiride) ?  Un demi-siècle déjà, je n’ai pas vu le temps passer !

Comment es-tu venue au Rugby (interdiction de me répondre : à vélo, à pied, en train, en avion et en voiture ndlr) ? Et depuis combien de temps ?  
Je suis tombée dans « la marmite rugby » dès ma naissance. J’ai pris les premiers biberons dans les tribunes du stade Armand CHOUFFET à Villefranche-sur-Saône et dans les stades de la France entière (j’exagère un peu mais bon…) Ensuite, j’ai grandi, un peu, mon papa m’a emmené voir des grands matchs avec des grands hommes. Et oui, moi j’étais petite, j’étais impressionnée et j’ai croisé les frères CAMBERABERO (je ne sais plus lequel m’a écrasé le pied).  Après, j’ai grandi encore un peu,  il y a eu les déplacements en voiture et en cars avec les supporters, les pompons bleus ciels et blancs confectionnés au couleur de mon club le C.S. Villefranche-sur-Saône.  Des phases finales et des demies, je crois qu’avec ma famille nous n’en avons pas raté beaucoup. Dieu sait que j’en ai vu des finales perdues mais comme un bon supporter je n’ai jamais abandonné mon équipe. Pas un dimanche après-midi sans rugby…..Et puis les aléas  de la vie ont fait que j’ai abandonné les stades mais mon cœur est toujours resté fidèle à ce sport. En 2007, j’ai renoué avec la Coupe du Monde de Rugby. En France, il ne fallait pas que je rate l’occasion alors j’ai fait partie des bénévoles pour approcher de plus près les Dieux du Stade. J’ai assisté aux matchs à Lyon au stade de Gerland et à St Etienne c’était une ambiance de fou, je n’ai pas été déçue…..  Et aujourd’hui, Lyonnaise d’adoption mon cœur bat pour le Lou. Pour moi la supportrice « caladoise », ce club a toujours été une référence dans la région. Je suis donc heureuse d’encourager cette équipe.

Qu’est-ce qui te plaît dans ce sport ? La combativité sur le pré, l’ambiance  dans les tribunes, la convivialité et surtout la troisième mi temps (là, je rêve…..)

Et au Lou ? Les essais marqués suite à une action collective.

Un joueur préféré (passé ou présent), en dehors de l’équipe du Lou ? Serge BLANCO, Christophe DOMINICI, Fabien GALTHIE (Franco-française quoi….moi qui n’aime pas les chauvins).

Et dans l’équipe du Lou ? Nicolas PORTIER, Nicolas RAFFAULT,  Eugène N’ZI, Romain LOURSAC, Brice SALOBERT.

Qu’est-ce qui peut t’agacer dans ce sport ? Les supporters trop chauvins.

Si tu avais une baguette magique, que changerais-tu ? J’aimerai ne plus entendre de sifflets dans les stades.

Un dernier mot (après les 463 que compte cet article) ? Le Lou en Top 14.

NDLR : Fabienne crée de très jolis bijoux, alors venez découvrir ses créations sur son blog http://fabijcreation.jimdo.com/

Antoinette...

 

Prénom ? Antoinette, plus connue sous le surnom de "La Mamie".

Age (ou si tu préfères, es-tu plus proche du traitement pour l’acné ou de l’antiride) ? 75 ans... Quand on est bien dans sa tête, on a besoin de rien!

Comment es-tu venue au Rugby (interdiction de me répondre : à vélo, à pied, en train, en avion et en voiture ndlr) ? Et depuis combien de temps ?
Tu n'étais pas encore une petite graine...

Qu’est-ce qui te plaît dans ce sport ?
L'état d'esprit d'hommes durs mais très sensibles...

Et au Lou ?
C'est dommage, la mentalité est en train de changer....

Un joueur préféré (passé ou présent), en dehors de l’équipe du Lou ? Tous des anciens : VILLEPREUX, RIVES, SPANGHERO...

Et dans l’équipe du Lou ? Je ne réponds pas , tout le monde connaît...

Qu’est-ce qui peut t’agacer dans ce sport ? Les spectateurs en nom des supporters...

Si tu avais une baguette magique, que changerais-tu ? Statu quo : Raphaël ....

Un dernier mot (après les 640 que compte cet article) ?
C'est intéressant mais les opinions sont-elles sincères?

Delphine

Prénom ? Delphine.

Age (ou si tu préfères, es-tu plus proche du traitement pour l’acné ou de l’antiride) ?  41 ans.

Comment es-tu venue au Rugby (interdiction de me répondre : à vélo, à pied, en train, en avion et en voiture ndlr) ? Et depuis combien de temps ? 
Ayant des cousins et petits cousins rugbymen et un papa supporter de tout ce p’tit monde, difficile de ne pas faire la troisième mi-temps depuis que j’ai une dizaine d’années ! J’aimerais bien transmettre le virus à ma fille mais elle n’en veut pas :-)

Qu’est-ce qui te plaît dans ce sport ? L’esprit d’équipe.

Et au Lou ? Idem!

Un joueur préféré (passé ou présent), en dehors de l’équipe du Lou ? Byron Kelleher, Frédéric Michalak, Dan Carter (C'est marrant comme certains noms reviennent souvent dans les choix des supportrices,ndlr)…

Et dans l’équipe du Lou ? Pas de préférence !

Qu’est-ce qui peut t’agacer dans ce sport ? De voir le Lou perdre :-(

Si tu avais une baguette magique, que changerais-tu ? Le sélectionneur de l’équipe de France, pour ma part je mettrais Galthié.

Un dernier mot (après les 194 que compte cet article) ? Le Lou en Top 14, Bourgoin en Pro D2.

Aurore

Prénom ? Aurore alias Twiggy

Age (ou si tu préfères, es-tu plus proche du traitement pour l’acné ou de l’antiride) ?  24 ans. L’acné, jamais connu, et l’antiride on va attendre encore un peu !!!

Comment es-tu venue au Rugby (interdiction de me répondre : à vélo, à pied, en train, en avion et en voiture ndlr) ? Et depuis combien de temps ?
C’est Ludo, mon chéri, qui m’a forcé la main en me disant que j’allais aimer (et c’est le cas !!!). Ca fait deux ans et demi.

Qu’est-ce qui te plaît dans ce sport ?
Tout ! Lol…  J’aime que ce soit un sport physique qui demande de la jugeote et pas que des muscles !!!! Même si le fait qu’il y en ait soit sympa pour les yeux J. J’aime le bon esprit qui règne dans les stades (en général même si nous savons que notre équipe n’est pas très aimée des autres). Et le fait que nous ayons l’amour du sport plutôt que la corruption liée au pognon, comme cela peut être le cas pour d’autres sports.

Et au Lou ?
En ce moment je n’aime pas trop que les joueurs ne nous saluent pas à la fin des matchs car nous sommes quand même là pour eux malgré tout !!!! Sinon j’aime l’esprit sympa qui règne au Lou, le fait qu’on puisse discuter avec les joueurs, qu’ils soient ouverts et sympas avec nous. C’est une bonne ambiance qu’il faut conserver !!

Un joueur préféré (passé ou présent), en dehors de l’équipe du Lou ? Oh oui ! En premier Richie Mc Caw, Dan Carter, Jonny Wilkinson, Byron Kelleher, c’est déjà pas mal !!!

Et dans l’équipe du Lou ? Alors dans l’ordre : Paki, Ephraim, Eugene, Nico (Portier), Gerald…

Qu’est-ce qui peut t’agacer dans ce sport ?
Les arbitres !!!!! Marre de se faire avoir sur certaines choses à pratiquement tous les matchs. Les signes de l’arbitre, j’y comprends rien ! Et les règles qui changent toutes les années, c’est pas facile non plus !

Si tu avais une baguette magique, que changerais-tu ? J’y réfléchis et je reviens en parler !

Un dernier mot (après les 391 que compte cet article) ?  Je suis derrière vous les p’tits Lous et j’espère que cette année annoncera la montée en top 14 !!!!! Bisous à tous. 

Sylvaine

Prénom ? Sylvaine alias PICSOU.

Age (ou si tu préfères, es-tu plus proche du traitement pour l’acné ou de l’antiride) ?  Pour les cadeaux, c'est le 26/10 :-)

Comment es-tu venue au Rugby (interdiction de me répondre : à vélo, à pied, en train, en avion et en voiture ndlr) ? Et depuis combien de temps ?
Pour moi tout a commencé par une belle journée de l’automne 2001. Je cherchais un calendrier de l’avent, et je suis tombée sur celui des DIEUX DU STADE. Ce fût une révélation : c’était donc ça le rugby ... 
Mais restons sérieuse... Je suivais avec plaisir, depuis longtemps, le tournoi des 5 nations à la télé. Mon expérience rugbystique s’arrêtait là. Puis vint la rencontre avec un des acteurs de ce sport, un mâle, pardon, un "mal nécessaire" comme il est de coutume de dire : un ARBITRE ! Avant tout, un passionné (oui, oui, les 2 sont possibles !).
J’ai décidé, juste pour voir, de l’accompagner sur les terrains. Et là, j’ai découvert un univers que j’appellerais, sans aucun manque de respect, le "rugby des champs". Un monde où tous les gens s’aiment avant le match, un peu moins pendant, et parfois plus du tout à la fin! Mais le plus souvent, tout ce petit monde se retrouve autour de la buvette pour refaire et refaire le match dans la plus belle des ambiances, et toujours avec respect. Je me suis sentie très à l’aise et j’ai attrapé un virus : le R.U.G.B.Y.

Qu’est-ce qui te plaît dans ce sport ?
Ce qui est certain, au-cours de ces nombreuses années, c'est que j’ai rencontré des gens formidables, des administratifs du club, certains dirigeants, et surtout des supporters et des joueurs qui défendent, ensemble, les valeurs du rugby : combat, solidarité etc.. Je sais, c’est bateau mais c’est tellement vrai !

Et au Lou ?
Lors d’une soirée thérapeutique afin de pouvoir soigner ce virus, j’ai rencontré un certain J.H.T, un catalan têtu (pléonasme) mais avec un cœur énorme. J’ai été, en tout bien tout honneur, séduite par le personnage et je me suis tout naturellement intéressée au LOU. C’est alors que le virus, pour mon plus grand plaisir, s’est transformé en maladie incurable. Un amour (n’ayons pas peur des mots) inconditionnel pour ce club était né. D’ailleurs, comme quoi il n’y a pas de hasard, j’ai appris depuis peu que les 2 couleurs qui correspondent à mon signe astrologique sont le rouge et le noir. Oh pardon... je m’égare...

Un joueur préféré (passé ou présent), en dehors de l’équipe du Lou ? Plusieurs, et pour des raisons diverses et variées : BARCELLA, DUSAUTOIR, CHABAL, MICHALAK, POITRENAUD. Pour ne pas faire de jaloux un par ligne :-)   

Et dans l’équipe du Lou ?  Tous. Avec un petit plus pour Romain, James, Lee, Eugène. Merci en tout cas à toute l’équipe pour leur gentillesse et leur disponibilité à Lyon et en-dehors.

Qu’est-ce qui peut t’agacer dans ce sport ? Le fait que les gens du Sud-ouest, et même la ligue et la FFR, pensent que le rugby appartient au Sud-ouest! Que je sache WEBB ELLIS* n’est pas né entre Perpignan et Bordeaux :-)

Si tu avais une baguette magique, que changerais-tu ? Plus qu’une baguette, j’aimerais avoir une télécommande pour arbitres. Mais seulement dans le but de les aider à prendre la bonne décision et à lever le bras dans le bon sens, le nôtre bien entendu...

Un dernier mot (après les 640 que compte cet article) ?
Bref j’ai assez parlé de ma life, donc à bientôt dans une tribune ou à la buvette, que ce soit en PRO D2 ou en TOP 14, j’ai bien sûr une préférence pour la deuxième solution, mais selon l’expression consacrée " Patience car c’est à la fin de la foire que l’on compte les bouses"…. A méditer... 

* L'inventeur Britannique du rugby moderne (ndlr) 

mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Copyright © 2018 Les Lougdunums - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public